Deauville et son festival, Ville américaine !

Deauville haut lieu de la Normandie accueille depuis 1975 le festival du cinéma américain.

Dans les années 1960/1970 Deauville reprend de la superbe qui avait été sienne et son maire de l’époque, Michel d’Ornano,  ainsi que le responsable du casino et de la gestion des grands hôtels, Lucien Barrière, décident de redorer l’image de Deauville, station balnéaire. Ils ont envie que l’aura de Deauville rayonne beaucoup plus loin et dans d’autres domaines afin qu’elle puisse toucher un plus grand nombre de personnes.

Pour eux, il ne faut pas se contenter de l’aspect balnéaire ni hippique de la ville qui rendent Deauville célèbre, il faut voir beaucoup plus grand !

Cette envie coïncide avec une autre grande idée née de la passion commune de deux hommes : André Halimi et Lionel Chouchan. Ces derniers rêvent de pouvoir partager leur amour pour le 7ème art et le cinéma américain. La réunion de ces quatre personnes va permettre la création en 1975 du Festival américain de Deauville. Il se tient désormais au Centre international de Deauville, ce depuis 1992.

Ce festival consacré au cinéma des Etats Unis se déroule du premier vendredi de septembre au dimanche de la semaine suivante. Contrairement à ses débuts le festival est aujourd’hui compétitif. Destiné à l’origine à servir de rampe de lancement en France aux grosses productions américaines, il met également en valeur aujourd’hui le cinéma indépendant américain.

Même si ce festival remporte immédiatement l’adhésion du public les grandes stars américaines ne s’y précipitent pas de suite. Au fur et à mesure de son existence ce festival de Deauville évolue. En 1977 il innove et crée les «Hommages» afin d’honorer de grandes figures du cinéma américain comme par exemple Gregory Peck, Sydney Pollack, Francis Ford Coppola… Des hommages posthumes sont rendus (James Dean, Rita Hayworth…), ainsi que des hommages à des institutions ou thématiques. Dès 1995 le Festival s’ouvre à la compétition. Il existe désormais le Grand Prix du Jury, le Prix du Jury et le Prix de la Critique Internationale. De 1998 à 2004 le Festival aura également une section Courts Métrages. Depuis 2003 le Festival de Deauville consacre une section aux documentaires américains, Les Docs de l’Oncle Sam, lesquels rencontrent un franc succès.

Ce Festival évolue sans arrêt : en 2007 des films commencent à être projetés 24h sur 24 ! IL est le seul festival au monde à proposer cela ! En 2010 le Festival de Deauville ouvre ses portes aux séries télévisées américaines et lors du week-end d’ouverture on peut se retrouver pour des projections de séries cultes et d’épisodes inédits, en accès libre et gratuit.

Depuis plus de trente cinq ans maintenant de nombreuses célébrités ont foulé les planches de Deauville de même que de futurs grands réalisateurs. Le pari est réussi, pendant quelques jours chaque année Deauville devient l’Amérique du cinéma