Les impressionnistes et la Normandie

De nombreux artistes ont exprimé pendant une quinzaine d’année l’expression de la sensibilité moderne. Étant donné que leur peinture exprimait les impressions qu’ils ressentaient devant un paysage, le nom de ce mouvement vient tout naturellement d’un tableau de Claude Monet « Impression, soleil levant » (1872).

La Normandie va devenir au XIXème siècle le berceau de l’impressionnisme avec ses paysages et leurs superbes couleurs. Eugène Boudin sera l’un des précurseurs de ce mouvement. Originaire d’ Honfleur, ami de Baudelaire qui le surnommait « Le Roi des ciels », Boudin ne fut pas peintre immédiatement. Il fut d’abord libraire et c’est en tant qu’artiste amateur qu’il demandait des conseils à ses clients, puis il exposa des peintres comme Courbet, Millet et là, il découvrit sa réelle vocation. Il essayait par exemple dans ses pastels de fixer les aspects changeant de l’atmosphère. Les couleurs qu’il utilisait alors étaient beaucoup plus violentes que celles de ses peintures. On peut citer dans ses œuvres « Le Havre, sortie du port », « Le Marché ». C’est lui qui encouragea un jeune du Havre à se mettre à la peinture. Il s’agissait de Claude Monet !

Claude Monet, originaire du Havre il vendait des caricatures puis il se mit à la peinture, notamment sous l’influence de Boudin. Il réalisa de nombreuses marines aux alentours du Havre, plus de 20 tableaux consacrés à la Haute-Normandie, à la cathédrale de Rouen. A Paris, il rencontra Courbet, Corot, Renoir, Sisley et les emmena à Honfleur, à Etretat dont il louait la beauté de la mer et des falaises. On lui doit par exemple « La falaise de Fécamp », « Sainte-Adresse ».

Il est donc évident que les musées de Normandie que ce soit à Rouen, Caen ou Dieppe regorgent de tableaux des impressionnistes. En plus de ceux cités ci-dessus Les impressionnistes dont on peut admirer les œuvres en Normandie ou sur la Normandie sont nombreux. Que ce soit Courbet (« Marine », « Les falaises d’Etretat après la tempête »), Camille Pissarro, spécialiste des paysages de campagne (« Quai à Rouen »), Caillebotte, Alfred Sisley qui aimait les scènes de pluie et de neige, Pierre-Auguste Renoir, sans doute le plus populaire.

Pendant plus de 70 ans, des années 1850 à 1920 la Normandie ne s’est pas départie de son succès auprès des plus grands artistes de cette époque, mais cette région ne représente pas que le berceau de l’impressionnisme et tant mieux pour tous les amateurs d’art et de peinture !